Mis en avant

Apprenez à vous mouvoir et quittez enfin votre zone de départ

À en croire les dires de biens de personnes, tous autant que nous sommes avons des objectifs, des buts et des aspirations profondes. Cette vérité ne saurait être niée. Toutefois, combien sommes-nous à entreprendre vraiment les chemins susceptibles de nous faire quitter, très souvent,  nos lieux et nos emplacements de départ pour un but qu’on s’est fixé au départ.

À l’évidence, bien peu d’entre nous pourrions se vanter d’une telle prouesse et d’un tel dynamisme. Par contre, ceux qui s’y tiennent et qui s’y engagent, prennent soin de garder au chaud les résultats qu’ils atteignent et obtiennent. Résultats, en effet, qu’ils ressentent d’ailleurs, à juste titre, comme d’un effet d’autosatisfaction et d’une vie réussi.

Mais comment y arrivent-ils ? Dans cet article, nous vous proposons deux pistes à suivre pour en comprendre le mécanisme

Prendre conscience de la situation de son point de départ

Vous désirez atteindre des objectifs que vous vous êtes fixés. C’est très bien. On y aspire tous. Mais voilà. Vous devrez aussi vous faire à l’idée, homme avisé que vous êtes, qu’avant d’entreprendre une route, donc de se remuer, de se déplacer ou de bouger d’un endroit ‘’A’’ à un autre endroit ‘’B’’, de savoir tout ce dont vous disposez comme outils de traversée et d’aide.

Bien plus, de faire une circonspection claire de votre  situation actuelle, les causes qui en sont les fondatrices et les conséquences qui en ont résultées.

Vos conditions actuelles sont difficiles, c’est bien pour cette raison que vous avez forgée en vous cette forte volonté de vous en sortir. Sinon à quoi servirait le fait de se fixer des objectifs dans la vie, si ce n’est que de changer une situation qui ne nous plaît pas en une situation meilleure.

Autrement, même si votre situation vous semble assez-bien dans son ensemble, vous aspirez certainement à mieux. Et c’est normal !!!

Personne ne saurait nier une telle vérité. L’être humain, fondamentalement aspire toujours à mieux. C’est le fait de notre nature. Nos progrès et éventuellement nos développements intellectuels, culturels et traditionnels en sont des preuves certaines.

Ceci dit, comprenez que vous devrez vous imprégner, et cela, dans les abysses les plus profonds de vos conditions existentielles, de tout ce qui y affaire comme situations compliquées et vous conditionne tant, jusqu’à vous tétaniser et vous empêcher d’entreprendre votre mouvement vers vos objectifs.

Faites vôtre cette citation :

« Quand quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement est-il possible de l’aider ». Hippocrate.

« Quand quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie. Alors seulement est-il possible de l’aider ». Hippocrate.

Ainsi, à s’en tenir à cette citation, on comprend que l’être humain ne s’observe pas très souvent avec un regard honnête. C’est bien pour cette raison que cette citation d’Hippocrate nous interpelle et nous renvoie à nous poser ces quelques questions :

Avez-vous conscience ou du moins, avez-vous identifié ce qui fait présentement votre malheur ou provoque vos craintes ?

Quelles en sont les causes profondes ?

Désirez-vous entreprendre enfin votre marche vers un avenir meilleur et radieux ?

De quels moyens disposez-vous pour vous en libérer ?

Il est clair, que si vous ne trouvez pas de réponse objective à ces questions, faudrait mieux pour vous ne point se fixer des objectifs et des buts à atteindre. Car se serait vous donner du mal et perdre votre temps pour n’obtenir en retour que de la frustration et du découragement.

Mais si vous tenez tant à atteindre vos désirs, vos rêves, alors prenez soin de répondre à ces questions. C’est votre point de départ.

Entreprendre enfin la marche vers son objectif

J’espère que vous avez fait ce petit exercice que je vous ai demandé plus haut. Celui de répondre à ses différentes questions. Si ‘’oui’’ vous pouvez continuer la lecture de cet article. Autrement, il serait préférable de vous arrêter là, car il serait inutile de continuer. Cela ne vous servira à rien.

OK !!! Je vous fais confiance.

Sûrement vous avez bien répondu à ses questions. Je vous en félicite.

Ce qui va suivre n’est pas aussi jovial que cela, mais il le faut. Car faire une rétrospection de sa vie et de sa situation actuelle, c’est souvent s’attendre à voir et à faire face à des images et sensations très difficilement supportables.

Mais, cette action demeure un défi à relever et à gagner.

Vous croupissez peut-être sous le poids des dettes. Et comme on a l’habitude de le dire, votre situation indique le rouge. Surtout lorsque, vous vous mettez à l’esprit que vous avez la facture d’électricité à payer, celle du gaz qui vous attend. Il est indéniable que peu d’hommes garderaient dans le cas échéant une certaine maitrise de soi.

Ou peut-être, lorsque vous jetez un regard vers l’horizon et que vous percevez l’avenir de votre couple, vous ne le voyez qu’en chute libre… vraiment, il y a de quoi à perdre la paix du cœur.

On pourrait répertorier bien de situations compliquées de personnes dans nos sociétés en proie à des souffrances terribles. Mais ce n’est pas là l’objectif de notre article !!!

Je me permets donc de continuer ma réflexion.

Cela est vrai que votre situation présente, laisse à désirer. Mais, si vous aspirerez à vous en sortir, il serait temps de vous établir enfin une ligne directrice qui vous permettra de vous sortir de situation.

N’imitez nullement cet individu qui craint de se rendre chez son médecin juste parce qu’il redoute les résultats des examens. Un tel individu, qui préfère ne pas affronter la réalité se laisse mourir de l’intérieur peu à peu.

Évitez la politique de l’Autriche !!!

Comprenez une fois pour toutes, que c’est en se rendant chez votre docteur que vous serez à même de savoir de quoi vous souffrez.

Ici, votre médecin c’est vous-même. Les examens médicaux sont aussi représentés dans notre article par la rétrospection que vous faites de vous-même et de la situation dans laquelle vous êtes.

Les résultats que vous donne le médecin seraient ici, le fait pour vous d’éviter tout mensonge sur vous-même. N’ayez pas peur des mauvaises nouvelles. Elles ne sauraient vous tuer.  Il y va de votre vie.

Enfin, l’ordonnance et de la prise stricte de médicaments sont ici présentés par le fait que, désormais, sachant de quoi vous souffrez, vous établissez enfin une charte, une ligne directrice, et des plans qui vous mèneront tout droits vers votre santé qui n’est autre que votre sortie de crise et vos retrouvailles avec votre épanouissement.

Affrontez courageusement les situations de votre vie humaine. C’est seulement à ce prix que vous serez à même d’atteindre vos objectifs que vous vous êtes fixés dans la vie.

Dites-le à vous-même:

C’est vrai que ma situation présente n’est pas aussi reluisante que cela. Mais c’est en sachant ce qui me rend malade, en sachant mes problèmes, que je trouverai enfin une porte de sortie assez honorable vers mon bonheur.

Prenez votre courage à deux mains et soyez déterminé. Il y va de votre bonheur et de votre épanouissement dans cette vie. Sachez-le, un homme qui se laisse abattre par les situations difficiles de la vie, ressemble à un être humain mort, même s’il demeure encore vivant.

J’espère pour ma part que cet article vous aura été d’une véritable aide. Je vous dis à bientôt pour un nouvel article.

Comment garder sa concentration: trois méthodes simples qui marchent vraiment

Ce sont les vacances et bien évidemment chacun se donne un buffet d’air frais après cet épisode de confinement suite à cette pandémie du COVID-19. On voudrait bien se lâcher un tout petit peu. Juste un peu. C’est normal. Moi également j’aspire à me relâcher et me donner du bon temps.

Mais voilà, les conséquences de cette épidémie mondiale continue de faire leurs effets, tant sur le plan social, entrepreneurial, immobilière, économique, que boursière… Rassurez-vous, je n’évoquerai pas ici le domaine de la médecine qui semble à l’évidence le secteur le plus chambouler par cette maladie.

Ces conséquences ont également eu  de nombreux impacts tant au niveau de nos repères de travail, d’habitat, de nos habitudes quotidiennes, de nos objectifs que nous nous sommes fixés qui n’ont pu être réalisé et qui nous appelle incessamment à une rétrospection immédiate.

Bref tout est à reprendre, tout au moins à réviser nos objectifs passés, à projeter et à fixer de nouveau nos ambitions familiales, professionnelles, personnelles etc.

De nouveau, rester focalisé s’avère plus que nécessaire pour atteindre nos buts fixés, si d’ailleurs nous ne voulons pas resté rêvant dans un monde virtuel et dans une procrastination qui ne dit pas son nom.

Vous me direz sûrement, mais comment garder sa concentration ? Comment rester attentif sur ses objectifs quand on a passé une bonne parti de l’année cloitré, sans rien faire, où on a un boulot qui chancelle, et où on a aussi envie de se donner du bon temps de loisir?

Rassurez-vous !!! Rester concentrer ne s’oppose pas au fait de prendre un temps de relaxation. Soyez tranquille !!! Je ne vous demanderai pas non plus de vous couper de tout loisir.

Mais avouons-le resté concentré sur ses objectifs n’est pas toujours chose facile. Surtout lorsque toutes nos programmations tombent à l’eau à cause d’une situation qu’on n’a pas prévue.

Cet article se propose de vous donner trois méthodes simples que vous devrez comprendre pour rester toujours concentré.

Si vous me lisez encore, c’est bien. Avançons donc aux larges !!!

Première attitude : Focaliser ses capacités mentales

Première attitude : Focaliser ses capacités mentales

Dans cette première étape on est appelé à canaliser les capacités notre réflexion. Nous le rappelons plus haut, que suite à cet événement de confinement et de tout ce qui s’en est suivit et qui s’en suit encore aujourd’hui dans bien de régions du monde, nous voulons bien nous divertir, changer d’air. C’est bien. Même très bien. A l’évidence c’est très utile pour notre épanouissement personnel.

Mais sachez-le l’homme en lui-même est enclin au dispersement, à l’amour des choses très souvent inutiles pour son existence, à se morfondre quand il est contraint à faire quelque chose. Les habitudes sont difficiles à vaincre, surtout quand elles sont de l’ordre de la nature.

C’est justement pour ne laisser aucune chance à ses pensées de se lancer et se disperser dans toutes les directions, qu’il y a besoin de focaliser ses réflexions sur ce qui nous tient vraiment à cœur, que nous tenons à réaliser. Gardez ses objectifs toujours dans votre ligne de mire. Soyez attentif à tout éparpillement. Prenez du temps pour vous divertir, mais garder à l’esprit vos objectifs, vos buts, vos fins.

C’est un exercice difficile me direz-vous. Certainement !!!

Mais à l’évidence, et vous serez d’accord avec moi, si nous naissons avec des qualités et de dons naturels, dans le processus de notre développement humain et de l’apprentissage, nous adoptons d’autres aptitudes qui nous viennent de nos habitudes.

Vous l’avez compris !!!

C’est le levier de l’habitude qui sera notre guide dans cette première étape. Prenez cette habitude de recadrer constamment vos réflexions, donnez-lui un objectif, un but qui vous tient vraiment à cœur. Pensez-y presque tout le temps. C’est un exercice de tous les jours. N’oublier jamais que c’est en ‘’forgeant qu’on devient forgeront’’ comme le dirait l’autre.

Si vous êtes prêt à vous engager dans cette voie, vous pouvez continuer la lecture. La seconde attitude vous donnera les armes nécessaire pour rester toujours concentré quel que soit les situations.

Vous êtes prêt ? Allons-y donc !!!

Seconde attitude: Savoir dédramatiser

Seconde attitude: Savoir dédramatiser

Sachez-le, il vous sera compliqué de demeurer concentré si vous ne savez pas relativiser les événements qui vous arrive dans votre vie. Ne percevez que dans les situations difficiles, que vous avez traversé ou que vous traversez, ou que vous traverserez (rassurerez-vous on passe tous par là un jour ou l’autre, donc soyez calme) uniquement que des situations toutes offertes pour vous surpasser . Lisez notre article sur les difficultés de la vie.

Comprenez donc que vous passerez par des situations compliquées qui pourraient si vous ne prenez garde vous faire dévier de vos objectifs premiers et vous faire engouffrer sur des chemins sans issus.

Surtout ne vous donnez pas d’excuse. Prenez votre temps et préparer vous également aux difficultés.

Une existence humaine sans difficulté apparente n’existe pas. Enfin en ma connaissance. Si vous connaissez une personne qui n’a jamais connu de problème faites-moi signe pour que j’aille lui demander d’où il vient. Sûrement ça devrait être un extra-terrestre. C’est sûr !!!

Bon enfin, revenons à nos moutons.

Il vous sera demandé de développer cette capacité que nous avons tous, celle de savoir voir au-delà des situations difficiles vos buts que vous êtes fixés. Contournez-les juste et reprenez votre chemin vers votre bonheur.

Le but de cette seconde attitude reste celui d’activer votre attention.  Une attention particulière sur tous ses évènements ou situations qui viseraient non seulement à nous distraire, mais également à nous décourager d’atteindre nos buts, en nous déconcentrant.

Soyez vigilant. Soyez réactifs. Toujours prêt à solutionner plutôt qu’à se morfondre. Débarrasser-vous de ses pensées médiocres qui vous font croire que vous pouvez atteindre ou avoir quelque chose sans vous dépenser.

Prenez votre courage et rester concentré. C’est la base.

Troisième attitude: Passez à l’action en vous créant le cadre idéal pour demeurer concentré

Troisième attitude: Passez à l’action en vous créant le cadre idéal pour demeurer concentré

A l’évidence, tout endroit n’est pas propice pour le repos, la réflexion, la quiétude, la tranquillité, la paix. Bref, le cadre reste un atout essentiel si on désir préserver sa concentration, si on désir rester toujours focaliser et canaliser ses pensées.

De fait dans cette recherche effrénée de cadre idéal pour la concentration, il revient de trouver quelque repères qui nous sont propres et favoriserons volontiers la construction de ce cadre idéal. Cette recherche part de la prise de conscience à une certaine organisation personnelle.

C’est dire donc, qu’il nous faudra faire une petite rétrospection et constater ce qui pourrait, de l’extérieur comme de l’intérieur de vous, permettre de vous fixer constamment sur nos buts.

Construisez petit-à-petit votre carde de vie, autour de vous et en vous, avec les personnes ressources (qui vous encourage), avec les éléments matériels (susceptibles de vous aider en ce sens). Soyez pour cette raison vigilant sur vos désirs les plus profonds qui fondent les objectifs que vous désirez atteindre. Changer pour cette même raison vos habitudes qui ne coïncident nullement avec ses objectifs.

Par la suite rester patient. Le reste viendra de lui-même. Vos objectifs se réaliseront les uns après les autres. L’important c’est de rester concentrer.

Voilà j’en ai fini !!!

Espérant que cet article vous sera d’une quelque utilité, je vous dis au revoir et à bientôt pour un nouvel article.

Comment savoir qu’on peut atteindre le but qu’on s’est fixé

Il est évident que tous autant que nous sommes, nous nous fixons des objectifs à long ou court terme dans différents domaine de notre existence humaine. Cependant les atteignons tous? Sinon pourquoi? Ou du moins, dans le cas contraire, sommes-nous satisfait des résultats obtenus?

Ces questions nous ramènent à faire la lumière sur les nombreux échecs de nos innombrables ambitions, qui visent à atteindre inlassablement des fins dont nous ne sommes nullement sûr des bénéfices pour nous, où bien plus, que nous nous sentons incapable de réaliser dans bien de cas.

Cette citation d’Arthur Clarke nous fait comprendre que nous sommes capables de bien plus que nous le croyons. Pourvu qu’en se fixant des objectifs raisonnables (vous saurez pourquoi dans la suite de l’article nous disons raisonnables) nous serons à même de rendre possible l’impossible.

Allons-y donc plus en profondeur.

Tenir compte de ses atouts et faiblesses naturels

Tenir compte de ses atouts naturels, tout commence en effet par là. Avant de vous fixer tout objectif à atteindre, faites une rétrospection de votre personne. Faire une rétrospection de sa personne signifierait en ce cas:

  1. Connaitre ses dons naturels (entendez bien par-là, ce que vous disposé de façon naturel, qu’il soit de l’ordre du physique, du psychique, du spirituel, peu importe, ce pour quoi l’on vous sollicite très souvent). Tout vous sera utile donc n’oublié pas de le mentionner sur une feuille de papier.
  2. Établir une liste de ses défauts ou faiblesses (si vous préférez). Cette étape est aussi assez importante que la première, car bon nombre de personnes s’engagent dans des entreprises et sont à la fin surpris et voir déçus de ne pas en être capable ou de ne pas disposer d’assez de force pour les emmener à bout.

Petite note: J’avoue que c’est un exercice qui peut s’avérer un peu difficile, surtout quand on n’est pas assez vrai avec soi et qu’on a peur de faire la lumière sur nous-même.

On pourrait dans le cas échéant, se faire aider par nos amis qui nous sont les plus proches. Posons-leur la question de savoir ce qu’ils peuvent bien penser de nous sur les plans de nos qualité et de nos défauts bien-sûr. Encore faudra-t-il qu’ils soient eux-aussi sincères.

Vous convenez donc avec moi. Ce n’est pas un exercice tout donné. Facile à aborder. Mieux, c’est un exercice qui fait peur à bon nombre de personne et qui nécessite beaucoup de courage. Mais laissé-moi vous dire:

J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de la vaincre. Nelson Mandela

Ceci dis, armez-vous de courage et entamez la seconde étape qui suit.

Établir un plan d’action dynamique qui se repose sur vos atouts

Nous connaissons tous cet adage qui dit: « Qui désir aller loin ménage sa monture« . C’est une vérité immuable. C’est dire que si vous pensez atteindre un objectif certain, il convient de prendre un temps de réflexion approfondi qui vous permettra de mettre sur pied un plan d’action concret que vous suivrez.

Prenez garde de ne pas vous pressez à l’établir à la va-vite, si vraiment ce but vous tien a cœur.

Si l’on me donne six heures pour couper un arbre, j’en passerai quatre à préparer ma hache. Abraham Lincoln

Comprenez donc, il est impérieux de prendre du temps, de la réflexion et un peu de discernement pour s’établir un plan fort, et sérieux.

Par ailleurs ce plan d’action concret devra tenir compte de ce dont nous avons évoqué un peu plus haut, c’est-à-dire de vos forces (atouts) et de vos faiblesses. C’est la base et le seul moyen pour se donner toutes les chances de réussir dans son entreprise.

Mais une fois que votre plan d’action est établi que faire?

Rassurez-vous ce n’est pas la fin de notre article. Continuons donc !!!

Prenez du temps pour le relire, afin d’y mentionner ce qui manquerait ou retirer ce qui vous semblerait assez flou. Car un plan flou ne pourrait vous apporter que des résultats peu probants. Comme le dirait l’autre:  »Quand on ne sait pas ce l’on veut, on apprécie mal ce que l’on trouve ».

Une fois relu, échangé avec vos plus proches amis, sans pour autant leurs dévoiler vos ambitions (on ne sait jamais dit-on). Pour que vous puissiez en parler totalement à un ami, il faut que vous-même soyez auparavant vraiment imprégné de courage et de détermination.

Ceci dis, dévoiler-leur petit à petit vos objectifs (car ils pourraient vous décourager au demeurant) et tenez aussi compte de leurs corrections et éventuelles suggestions. Notez ces suggestions quelque part. C’est important.

Ça vous dis de passer enfin à la dernière phase qui va vous assurer et rassurer que vous pourrai atteindre vos objectifs.

Ça vous intéresse j’en suis certain.

Entamons donc la dernière étape.

Quand l’impossible laisse la place au possible: le saut dans l’inconnu

Cette dernière étape se présente davantage comme un aspect d’ordre psychologique que tout autre chose. C’est en effet à ce niveau que vous devrez vous convaincre à vous-même que vous êtes capable de quelque chose. Voir notre article sur: https://unecitationpourreussir.wordpress.com/2020/07/27/3-grandes-etapes-a-suivre-pour-vaincre-les-difficultes/

Toutefois cette énième étape nécessite également de votre part une bonne dose de foi en votre plan d’action. Compte tenu que la plupart des hommes parlent, agissent et se comportent qu’en fonction de leurs croyances et des objectifs qu’ils se sont fixés; ainsi, votre plan d’action sera fonction du but et de l’objet de vos désirs les plus forts que vous tenez à réaliser. C’est votre chance.

Ne vous leurrez pas, même avec un plan d’action bien défini qui soit basé sur vos atouts les plus sérieux, tout ne se réalisera pas comme par enchantement. C’est dire que cette réalisation sera le fruit de beaucoup de courage de détermination et de persévérance.

Il vous arrivera, et cela est certain, en certaine période de vouloir retrousser chemin, de laisser tout tomber, et se contenter du peu que l’on a. C’est une erreur monumentale à ne pas commettre.

Même si l’impossible de la réalisation de votre plan vous semble la chose la plus évidente à cet instant précis, ayez foi en vous. Car, vous le savez bien, ce n’est pas un plan quelconque. C’est un plan basé sur vos forces, vos talents, vos espoirs.

Et les atouts qui sont les vôtres sont concret et vous démontre que vous êtes capable de réaliser tout ce que vous établissez en fonction d’eux (vos atouts).

Ce n’est pas tout!!!!

J’aimerais à ce niveau de la rédaction de cet article vous poser une question cruciale. Si vous le voulez bien.

Savez-vous vraiment tout ce dont vous êtes capables de réaliser dans la vie, grâce a vos talents?

Comme moi, vous savez que nous ne pouvons être à même de connaitre les limites de notre pensé, de nos forces, de ce dont nous sommes à même de réaliser. C’est une excellence nouvelle.

Utiliser donc ce levier de la méconnaissance de nos limites en tant qu’être humain. C’est dire que si l’on ne connait nullement là où l’on est capable d’atteindre, cela signifierait alors que l’immensité et l’infini s’offre à nous.

C’est également affirmer que nous sommes capables de tout, donc de ce qui nous semble impossible. Lancez-vous donc et sachez que tout est à votre portée.

J’espère pour ma part que cet article vous aura été d’une quelque utilité. A bientôt !!!

3 grandes étapes à suivre pour vaincre les difficultés

A priori, il nous est très souvent compliqué d’entrevoir dans les moments de difficulté des occasions toutes offertes pour progresser ou même aller de l’avant. Cependant, il demeure raisonnable que nous devrons absolument comprendre que la souffrance, comme la maladie, les tragédies comme les catastrophes, inexplicable pour la plupart, sont inhérentes à notre existence humaine.

Voilà la bonne nouvelle!!! C’est dire qu’on ne peut absolument pas les éviter. D’où la nécessité de les affronter de face et d’espérer en tirer quelque chose de bien, de bon. C’est là tout l’enjeu de cette citation de Frédéric Douglass.

Une petite biographie de notre auteur

Établir une biographie de l’auteur pourrait sembler inopportune à cette étape de la rédaction de notre article. Toutefois, elle demeurera essentielle pour nous d’autant plus qu’elle nous permettra de mieux appréhender les motivations de l’auteur.

De même qu’elle nous ouvrira à de plus amples connaissances sur la vie d’illustres hommes du passé, qui comme nous ont également traversés des situations difficiles et y ont aperçue des occasions propices pour se distinguer de la masse.

De son vrai nom Frederick Augustus Washington Bailey, Frederick Douglass reste une figure emblématique de la lutte pour la liberté des esclaves noirs aux États-Unis. Il naît en effet vers 1817 et meurt le 20 Février 1895. On lui reconnait d’excellents dons d’orateur; aussi de ses luttes engagées et de ses qualités de fonctionnaire d’état, on n’a pu voir l’homme né en tant qu’esclave, un être doué qui aspirait autant à la liberté qu’à sa réalisation plénière en tant qu’être humain.

Etape 1: Reconnaître que la présence des difficultés dans la vie n’est pas une fatalité: c’est la bonne nouvelle

Il vous suffira, afin de vous rendre compte de l’évidence de cette première étape, de vous rendre dans une maternité et d’observer le nouveau-né qui vient au monde. A entendre ses cris, ses pleurs et ses gémissements, on en croirait qu’il se sent déranger, vu qu’il vivait en paix dans la tranquillité et la quiétude dans le sein maternel. Et c’est bien le cas.

On aimerait tous avoir une vie sans problème, sans difficulté. Mais c’est pas la situation tant espérée qui se présente bien souvent à nous.

Désormais tout à changé. Son univers ambiant a changé, il n’a que faire si les conditions externes sont propices ou non. Pour lui en effet, tout reste assez claire, il aurait bien voulu demeurer pour toujours là où il était. Un endroit assez paisible, où il fait bon vivre, sans soucis ou autre chose du genre.

Pouvait-il en être autrement ? Vu que tous, autant que nous sommes aspirons à davantage de bonheur et de bien-être, et cela sans situation dérangeante.

Je ne le pense pas. Vous aussi assurément. Comme ce nouveau-né, nous venons au monde sans le vouloir et nous y sommes confrontés à bien de problèmes, de difficultés, de quelque ordre qu’ils soient: psychiques, émotionnels, relationnels, perte de personnes qui nous sont chères, faiblesses, révères de la vie et bien d’autres choses du même genre.

À l’évidence nous ne pouvons rien faire contre les maux, les problèmes et les situations qui nous font souffrir et qui ne dépendent pas toujours de nous. Une attitude de liberté à tenir à l’égard de ses situations s’avère d’autant plus qu’importante qu’elle nous parait être l’unique solution à adopter.

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un et l’autre. Marc Aurèle

Frederick Douglass aurait eu toutes les excuses possibles pour se plaindre de sa situation, d’autant plus qu’il naquit comme esclave. Voilà bien une condition humaine qu’il n’avait pas choisi et qui s’imposa à lui. Cependant, cette difficulté n’eut pas raison de lui, de sa soif de liberté et de bien-être.

Aujourd’hui bien de personnes traversent des situations similaires et maudissent tous les dieux et rouspètent en des plaintes interminables; ne sachant point que la difficulté en elle-même, est chose inhérente à la condition humaine. Elle ne fait que changer de visage d’une époque à l’autre, d’une contrée à l’autre et d’une personne à l’autre.

C’est là, la bonne nouvelle. Tous autant que nous sommes, faisons face à toutes sortes de difficultés. Rassurez-vous donc, vous n’êtes nullement le seul. Changez de regard face aux problèmes, tout commence par là.

Les problèmes ont toujours persistés jusqu’à nos jours depuis les origines, donc relaxe, du calme, garder votre tranquillité. Tout dépend de vous et de ce que vous désirez entreprendre pour vous en débarrasser. Lire notre article sur Comment croire en un lendemain meilleur  

Etape 2: Adopter une attitude qui vous prépare à un engagement certain

Nous venons de comprendre que les difficultés liées pour la plupart du temps à notre existence humaine ne proviennent pas de nous, sauf bien-sûr celles que délibérément nous créons par la vie désordonnée et insensée que nous menons.

Se préparer donc à un engagement certain est la seconde attitude à adopter. Vu que la situation difficile qui est la nôtre ne nous satisfait pas et que nous espérons toujours mieux et plus.

Aussi cette seconde attitude à adopter nous oblige volontiers à faire un face-à-face avec ses difficultés, à nous imprégner de toutes ses composantes (c’est-à-dire celles qui la fonde et la maintienne dans notre existence). Car pour la plupart du temps nous n’en regardons que les effets néfastes, donc les conséquences et rien de plus.

Désormais, puisqu’on ne peut rien changer à sa présence dans notre existence tel que que nous l’avons vu dans la première étape, il demeure à présent opportun d’y voir une occasion toute donnée pour se surpasser et se surclasser.

Et rassurez-vous, la victoire est à votre portée. Ayez toujours en souvenir notre nouveau-née, qui une fois grand, oublie les paisibles temps du sein maternel et se contente tout joyeux de la chaleur maternelle et de la présence de son père.

Une autre vie vous attend. Soyez en sûr. Il vous suffit de préparer en vous l’attitude d’une personne qui aspire à mieux. Mieux que ce que lui présente l’aujourd’hui.

C’est dans l’effort qu’on trouve la pleine satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine satisfaction. Gandhi

Vous êtes épuisé par les situations difficiles présentes. Vous vous demandez même quelque fois si vous n’est pas le « dernier » en ce monde. Je pourrais exagérer peut être en allongeant la liste de vos remords. Mais il est indéniable que vous souffrez de par la condition actuelle que vous vivez.

C’est normal de crier ses malheurs, de se poser de nombreuses questions sur son avenir. Cependant, tant que vous ne vous déciderez pas d’entreprendre votre libération de ces situations, tant que vous resterez là à vous morfondre; soyez en sûr, rien ne changera!!! Et les difficultés persisterons!!!! La balle est dans votre camp!!! C’est à vous de jouer!!!

Etape 3: Entreprendre enfin la démarche de libération

Vous savez désormais que certaines situations difficiles que nous vivons dépendent de notre comportement, toutefois bien d’autres, et les plus nombreuses en effet, ne dépendent absolument pas de nous. Que désormais vous devrez vous engager à vous en défaire, autrement rien ne bougera.

Vous méritez beaucoup mieux, de même que chacun d’entre nous. Mais tout dépend de vous.

Votre libération certaine se trouve désormais dans la perception que vous avez des difficultés que vous croisez dans votre existence. D’autres y voient des situations de remise en cause, et donc une occasion de se surpasser et de se dépasser. Certains autres, une occasion d’adopter une attitude de défaitiste et de pleurnichard.

Frédérick Douglass lui, a su entrevoir dans sa situation première d’esclave une occasion de développer en lui des qualités qui lui permirent de retrouver sa liberté; mieux, de lutter pour ses compères de condition similaire.

Ne vous contenté pas de pleurer sur votre sort, déployé tous vos outils, vos dons, vos qualités. Ne vous donnez aucune excuse. Rappeler vous, « pas d’action, pas de résultat ».

Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse. Proverbe arabe

C’est clair, qu’à force de chercher des voies et moyens vis-à-vis de cette situation difficile que vous traversez, vous trouverez sûrement une solution adéquate. Solution adéquate qui vous fera passer d’un point A initial à un point B et ainsi de suite.

Pour ma part, j’espère bien que cet article vous aura été d’une quelque utilité.

Rassurez-vous donc, lorsque vous finirez avec une difficulté une autre surviendra; elle pointera son nez, et ça sera encore à vous de vous en débarrasser en vous surpassant à nouveau.

C’est grâce à ses conditions difficiles successives que vous traverserez, que vous arriverez à progresser petit à petit vers une personne plus complète, plus joyeuse et plus équilibrée. Il faut juste se mouvoir. C’est la clé de tout changement et de tout progrès.

Comment croire en un lendemain meilleur

Un tel titre comme premier article d’un blog parait davantage comme l’expression même de tout le stresse et l’angoisse qui sont miens aujourd’hui. Comment pourrais-je prétendre faire de ce blog un espace connu d’échange et de réflexion sur la vie, dans un milieu où bien de grands sites et de grands blogueurs sont maîtres ?

Mais comme bon nombre de célébrités du passé, je crois fermement à mon projet et en l’avenir, celui de me rendre utile à notre humanité en lui proposant mes réflexions.

Quand l’aujourd’hui ne pré-visage rien de bon

L’adage traditionnel est clair: À chaque jour suffit sa peine. Il ne faudrait nullement se laisser vaincre par les situations difficiles du moment, même aussi terrifiantes soient-elles. Dans mon cas présent, j’aurai eu toutes les excuses possibles pour ne pas mettre en place ce projet qui me tient tant en cœur. Vu que je ne fais que commencer dans le milieu du blogging.

Mais avec une passion forte on arrive toujours au but qu’on s’est fixé. L’important c’est de débuter son action. En effet, tant que nous n’aurons pas commencé notre action pour sortir de nos situations compliquées, elles ne pourront que persister, même aller grandissant avec le temps. Si l’aujourd’hui nous parait comme un mauvais temps, rien ne nous dit que demain lui sera semblable.

Quand prendre son envol s’avère necessaire

Les situations difficiles de la vie, ont toujours été le mêmes, comme le dirait l’autre, il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Peut-être paraissent-elles différentes de peu selon les époques dira-t-on, mais dans leur ensemble elles se rejoignent tenant les hommes sous leur emprise, dans la peur, l’angoisse et dans un état de manque de confiance en soi.

Quand on croupit sous le poids de la souffrance et de l’esclavage des situations compliquées, deux possibilités s’offre à nous.

  1. Soit on se résigne en acceptant de vivre cette situation et de ne rien faire.
  2. soit on se révolte et on décide de prendre en main notre vie et de la vivre telle que nous la concevons pour notre plus grand bonheur.

C’est bien-sûr la seconde qui nous semble la plus indiquée, celle que j’ai décidé de suivre et celle que je vous conseille.

Nous méritons mieux, et ne l’oublions pas, la vie se montre généreuse avec ceux qui ne la considère pas comme faite pour les écraser, mais pour la comprendre et d’en profiter. Tout est à vivre pleinement, à être heureux, à s’ouvrir au monde, à communiquer, à se réaliser.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :